Fil de navigation

vix portrait

Elle, le gibier

Une rencontre est prévue le jeudi 15 octobre à 19h

à la librairie Libellune à Redon (réservation recommandée)

 

 

"j’aime l’intensité et c’est difficile d’être intense sur 500 pages...

Etant donné le thème, je voulais un livre coup de poing.

Et c’est aussi dans ma nature d’être concise, d’aller droit au but."

vix portrait

Elle, le gibier

Une rencontre est prévue le jeudi 15 octobre à 19h

à la librairie Libellune à Redon (réservation recommandée)

 

 

"j’aime l’intensité et c’est difficile d’être intense sur 500 pages...

Etant donné le thème, je voulais un livre coup de poing.

Et c’est aussi dans ma nature d’être concise, d’aller droit au but."

Biographie & Bibliographie

Née en 1967, Elisa Vix est l’aînée de trois sœurs, elle coule une enfance sans problème en région parisienne.

Après le bac, elle s’engage dans des études vétérinaires, et, en 1991, elle sort diplômée de l’école vétérinaire de Nantes.
Après divers remplacements dans le nord de la France, elle s’installe dans l’Aisne, à Anizy le château, tout près de Soissons où elle situera par la suite les aventures de son héros, le lieutenant de police Thierry Sauvage.
Sept ans plus tard, redevenue francilienne et conciliant son métier de vétérinaire et l’éducation de ses trois enfants, elle se met au défi d’écrire un roman policier.

 

Bibliographie

ElisaVix bibliographie

 

  • La Baba Yaga, Éditions Odin, coll. « Énigme », 2005
  • Bad Dog, Éditions Odin, coll. « Énigme », 2006 (Prix du meilleur polar francophone 2007 du salon du livre de Montigny-les-Cormeilles)
  • Andromicmac, Éditions Krakoen, coll. « Forcément noir », 2010
  • La nuit de l'accident,Éditions du Rouergue, 2012 (Prix Anguille sous roche du festival de Saillans)
  • Superfuret, Éditions du Rouergue, 2012
  • Rosa Mortalis, Éditions du Rouergue Noir, 2013
  • Ma cinquième vie, Editions SKA, 2013
  • L'hexamètre de Quintilien,Éditions du Rouergue, 2014
  • Le massacre des faux-bourdons, France, Éditions du Rouergue, 2015
  • Bassil, Editions SKA, 2016
  • Trafic à la clinique, Editions Oskar, 2015
  • Ubac, France, Éditions du Rouergue, 2016
  • Assassins d'avant, France, Éditions du Rouergue, 2017
  • Elle le gibier, France, Éditions du Rouergue, 2019

Les titres en gras sont disponibles sur le réseau des médiathèques

 

Elle le gibier

 

 

Elle le gibier

 

 vix

 

 

Qui était Chrystal ? Quels étaient les secrets de cette jeune femme ravissante, titulaire d’un master en neurosciences et qui aurait dû faire une chercheuse comblée ?

Tour à tour, ceux qui l’ont connue répondent aux questions d’un mystérieux enquêteur.

Un ancien amant mais surtout les collègues qui l’ont côtoyée à Medecines, le leader international de l’information médicale, une entreprise recrutant des jeunes gens brillants et surdiplômés ne parvenant pas à trouver leur place sur le marché de l’emploi.

Et chacun est confronté à sa propre part de responsabilité dans ce qu'il s’est passé.

 

 

 

 

 

 

 

Extraits

Extraits

" Le 7 juin, je n'avais pas été convoquée. Chrystal si.
Son entretien ne dura pas très longtemps. Un quart d'heure, pas plus. Il se déroula en présence de la DRH et de sa chef de projet, Sophie H. On lui expliqua, me relata Chrystal, des trémolos d'indignation dans la voix, qu'on était très content de son travail et que, par conséquent, sa période d'essai allait être renouvelée. D'abord, Chrystal, étourdie comme un boxeur à qui son adversaire a envoyé un coup avant la sonnerie, ne sut quoi répondre. Enfin, reprenant ses esprits, elle s'était étonnée. Puisque son travail donnait satisfaction au bout de quatre mois pourquoi sa période d'essai n'était-elle pas validée ? La DRH tiqua, visiblement déçue par la réaction de Chrystal ; il fallait qu'elle voie cette reconduction non comme une sanction mais comme un encouragement... Chrystal ne put retenir un ricanement. De plus, avait-elle ajouté, elle comptait vraiment sur cette augmentation octroyée lors du passage en CDI... Les visages en face d'elle étaient demeurés de marbre, une considération aussi bassement matérielle ne méritait d'être traitée que par le mépris. Puis la DRH avait sorti un document. Chrystal devait y apposer sa signature pour confirmer qu'elle acceptait le renouvellement de sa période d'essai pour quatre nouveaux – longs – mois. J'ai signé, qu'est-ce que je pouvais faire d'autre ? déclara Chrystal en haussant les épaules, c'était ça ou me retrouver sans boulot demain matin ! Le pire, c'est qu'ils ont le droit de faire ça. Ils en ont parfaitement le droit ! Qui nous défendra ? Je ne sais pas comment ils se sont débrouillés, mais il n'y a même pas un délégué du personnel dans cette boîte. On se retrouve toujours seul face à eux. " (pp. 43-44)


Revue de presse

"Elisa Vix sait à la perfection raconter les noirceurs de la vie quotidienne, ce livre est une description accablante du fonctionnement de certains sous-traitants et des ravages que le harcèlement au travail peut provoquer. Un roman noir aussi fort que les Visages écrasés (Le Seuil, 2011) de Marin Ledun qui racontait la machine à broyer qu’était devenue une entreprise ressemblant étrangement à France Télécom."

 Libération

 

"L’écriture précise d’Elisa Vix ne va pas par quatre chemins pour décrire un monde effrayant : 140 pages d’une efficacité redoutable qui mettent à nu un système monstrueux.
Une vraie réussite !"

On l'a lu

 

"Victor Hugo pensait qu’en ouvrant des écoles on fermerait des prisons, il n’avait pas imaginé nos écoles de commerces qui forment aux méthodes de management criminelles qu’Elisa Vix décrit ici avec un sens du détail qui fait froid dans le dos. Il est d’usage chez les romanciers de se livrer à l’exercice du remerciement en fin d’ouvrage. Ne ratez pas cette page. L’auteur y remercie tous ses employeurs « sans qui ce livre n’aurait pas été possible… » et y fait l’ éloge de la littérature qui lui a permis de faire face « à l’adversité managériale. Merci à elle l’écrivain."

Fondu au noir