Biographie de Odile d'Oultremont & Bibliographie - Page 2

Fil de navigation

Valentine Goby

Baïkonour

"Loup de mer au souffle long, il sort les crocs, éternellement en alerte. Falaise après falaise, défile à leur gauche la côte bretonne, fauve et misanthrope, grevée d'herbes dingues et de cailloux cendrés".

 

Valentine Goby

Baïkonour

"Loup de mer au souffle long, il sort les crocs, éternellement en alerte. Falaise après falaise, défile à leur gauche la côte bretonne, fauve et misanthrope, grevée d'herbes dingues et de cailloux cendrés".

 

Biographie & Bibliographie

Scénariste et réalisatrice, Odile d’Oultremont vit entre Bruxelles et Paris. En 2018, elle publie son premier roman, "Les déraisons", qui se voit attribuer le prix de la Closerie des Lilas. "Baïkonour" (2019) est son deuxième roman.

Bibliographie

Bibliographie DOultremont

  • Les déraisons, Editions de l'Observatoire, 2018
  • Baïkonour, Editions de l'Observatoire, 2019

 Les titres en gras sont disponibles dans le réseau des médiathèques

 

 

Baïkonour

Baïkonour de Odile d'Oultremont (L'Observatoire) 2019

 Murene

Anka vit au bord du golfe de Gascogne, dans une petite ville de Bretagne offerte à la houle et aux rafales. Fascinée par l’océan, la jeune femme rêve depuis toujours de prendre le large. Jusqu’au jour où la mer lui ravit ce père qu’elle aimait tant : Vladimir, pêcheur aguerri et capitaine du Baïkonour.

Sur le chantier déployé un peu plus loin, Marcus est grutier. Depuis les hauteurs de sa cabine, à cinquante mètres du sol, il orchestre les travaux et observe, passionné, la vie qui se meut en contrebas. Chaque jour, il attend le passage d’une inconnue. Un matin, distrait par la contemplation de cette jeune femme, il chute depuis la flèche de sa grue et bascule dans le coma.

Quelque part entre ciel et mer, les destins de ces deux êtres que tout oppose se croiseront-ils enfin ?

Extrait

"Marcus est intrigué, chausse ses jumelles et fixe longuement le troupeau lumineux. En point de mire, hommes et femmes, une quarantaine, portant à la main lanternes et bouquets de fleurs, une étrange procession qui progresse lentement en direction de la mer. Il imagine de tout là-haut une litanie portée par un champ triste, des mots psalmodiés sur une mélodie aussi paresseuse qu’un poème. Il se rappelle ces cortèges hindous bardés de couleurs et d’ornements qu’il a vus à la télé. A la jumelle, des profils moins exotiques, une idée de la Bretagne saine et robuste, des marins pour ouvrir la marche drapés dans leurs cirés poisseux, des jeunes et quelques femmes dont une, soutenue par des bras solidaires, jolie d’ailleurs, dont Marcus se demande bien qui elle peut bien être."

 

"Personne ne ressuscite personne. Il se serait réveillé avec ou sans moi. Il n'y a pas, il n'y a jamais de miracle, il n'y a que des vivants ou des morts. Les morts on les enterre, les vivants on en prend soin."

 

Revue de presse


Une nouvelle exploration toute en délicatesse de la nature humaine, avec la mer en toile de fond
La Montagne, 8 octobre 2019

Avec Baïkonour, Odile d'Oultremont rassemble deux êtres en souffrance. De la douleur à la douceur...
L'Express, 11 octobre 2019



Vidéo de l'émission "Sous couverture" (Rtbf.be) :